Mineurs Chiliens : un an après, toujours pris au piège (NewYorkTimes)

Un an après leur sauvetage très télévisé, après que le feu des projecteurs du le monde entier se soit éteint, les voyages et les offres se sont terminés, et les mineurs disent que la plupart d’entre eux sont au chômage et que beaucoup sont plus pauvres qu’avant.

Seule une poignée d’entre eux a un emploi stable, disent-ils. Seulement quatre sont retournés à l’exploitation minière. Deux autres, Víctor Zamora et Darío Segovia, tentent de joindre les deux bouts en vendant des fruits et légumes.

«Ils nous ont traités comme des héros », a déclaré Edison Peña, un autre mineur, qui est maintenant dans une clinique psychiatrique. «À la fin, nous vendons des arachides. C’est ironique, n’est-ce pas? «

Au moment du sauvetage, les mineurs ont bénéficié d’une effusion de sympathie et de soutien. Un magnat des mines chilien, Leonardo Farkas, a donné aux mineurs plus de $ 15,000 chacun pour qu’ils puissent se reposer et récupérer. Il a également donné des maisons pour les couples qui se mariaient, et il a affirmé qu’il a aidé un mineur à trouver des soins psychiatriques après qu’il ait trouvé sa fiancée avec un autre homme.

Certains disent que les mineurs en profitent, mais le docteur affirme qu’il est dorénavant interdit aux mineurs de redescendre, pour des questions de santé.

Source : http://www.nytimes.com/2011/10/12/world/americas/chiles-rescued-miners-face-major-struggles-a-year-later.html?_r=1&partner=rss&emc=rss

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s